Notre vie au Gabon

Nous emménageons à Port Gentil au Gabon pour 2ans. Suivez nos aventures...

01 mai 2011

Voyage à Sao Tome - 2ème partie

Le lendemain nous avons loué à nouveau la voiture avec les italiens pour aller dans le sud de l'île. Sur la route, sous l'un des nombreux ponts ici, nous avons croisés des santoméens laver leur linge le long d'une des nombreux cours d'eau de l'île.

STP 208

Puis Adislon nous a fait visiter la principale plateforme de séchage et d'exportation de cacao de Sao Tomé. Nous avons vu comment le cacao était ramassé, puis les différentes techniques de séchage, les fours et même leur vieille machine à faire de l'huile de palme. Tout est susceptible de fonctionner encore, mais il règne dans cette endroit une atmosphère de temps anciens avec des méthodes de travail manuelles pratiquées comme au temps colonial. C'est ce qui fait aussi de nos jours la qualité et la réputation du cacao de Sao Tomé (surnommée l'île chocolat). Du cacao bio uniquement, en quantités assez faibles. Les productions sont destinées aux plus grands chocolatiers suisses ou belges.

STP 261

STP 229   STP 220

STP 253   STP 266

STP 217

Puis nous sommes allés voir ce que les Sao Toméens appellent la bouche de l'enfer. Il s'agit d'une formation un peu spéciale du littoral dans lequel l'eau s'engouffre à toute vitesse et explose en une superbe gerbe. A voir à marée haute de préférence, c'est plus impressionnant.

STP 273

Le midi nous nous sommes arrêtés à la Roça Sao Joao Dos Angolares. Cette roça a été mise à disposition par l'état de Sao Tomé à un cuisinier local qui réalise à base de produits locaux de très bons petits plats, à la fois simples et surprenants. C'est un endroit relativement touristique, trop même à notre goût, mais qui vaut le coup pour la beauté des lieux et l'originalité du repas. Il vaut mieux vous laisser y aller pour découvrir toutes les saveurs, mais sa formule propose un menu unique où il nous fait goûter tout au long du repas plein de ses spécialités. Ce cuisinier à même écrit un livre…

image

Nous avons donc ensuite filé vers l'extrême sud de l'île où nous avons rejoint la Praia Piscina (la piscine!). Les photos à elles seules suffisent à décrire le lieux, mais la vie sur cette plage est omniprésente et je n'avais jamais vu ça! Des centaines de petits coquillages, de bulots, d'escargots de mer, de crabes courent de partout et la mer est pleine de poissons, oursins... Nous nous sommes donc baignés avec plaisir dans cette eau turquoise et calme.

STP 299

STP 301


Sao Tome et Principe - Praia Piscina

Nous avons ensuite rejoint l'éco-village de Jalé. Les italiens sont rentrés et nous ont donc laissé, seuls sur cette grande plage avec des petits bungalows.

STP 310

STP 325

Pour être éco-village, c'est éco-village… Nous n'avions plus d'eau et ben tant pis pour nous! Noix de coco en guise de boissons. Le gardien nous a fait tomber des cocos et en quelques coups de machette nous a permis de remplir les bouteilles! Tant qu'il est bien frais et juste tombé du cocotier, le jus ne donne pas trop le mal de bide... Sinon attention!

STP 331

Après une bonne nuit de repos, je suis parti pêcher un peu puisque j'avais pris mon fusil dans nos bagages. La journée s'est déroulée calmement. Que de détente ! Nous avons rencontré Manuel, le cuisinier de Porto Alegre (la ville à proximité) qui vient ravitailler en nourriture l'éco-village. Il m'a proposé d'aller pêcher avec lui le lendemain! Super! On a fait une sortie de plusieurs heures et on a attrapé de beaux poissons! Du coup, on a préparé un bon barbecue sur lequel on a fait griller le repas! La douceur de vivre de ce lieu nous a permis de nous ressourcer un peu et surtout de passer un peu de temps avec les locaux, découvrir un peu plus la vie de Sao Tomé.

STP 314

STP 316

Ce n'est que deux jours plus tard que nous avons rejoint le village de Porto Alegre pour trouver un moyen de locomotion. Bus, moto, voiture, de toute façon nous sommes à pieds et nous n'avons pas le choix avec nos gros sacs. Les gens qui nous assuraient qu'il était impératif de louer une voiture pendant tout notre séjour ont bien cherché à nous arnaquer. Nous avons bien fait de ne pas les écouter! C'est finalement sur une première moto qu'Anne-Laure a pu rejoindre le débarcadère pour l'île des Tourterelles (Ilhas das Rolas). Quant à  moi, la moto est tombée en panne alors les gens se sont cassé la tête pour me trouver un autre moyen de locomotion et 10 min plus tard, je partais sur une autre moto rejoindre Anne-Laure.

STP 311

Ilhas das Rolas est un superbe paradis dans lequel un milliardaire a installé un lodge d'ultra luxe. Nous sommes accueillis avec noix de coco fraiches et petites serviettes rafraichissantes... trop pour nous... Nous préférons visiter l'île par nous même sans rester plus longtemps dans cet eldorado qui ne nous correspond pas. Cependant, nous pouvons assurer à ceux qui cherchent le calme et le repos que cet endroit est superbe!

STP 373

Il existe sur cette ile une étrangeté de la nature: le trou du diable! A une cinquantaine de mètre du bord de l'eau on peut voir un trou dans lequel de l'eau expulse comme un geyser. Les vagues s'engouffrent dans un long canal sous terrain et ressortent au niveau de ce trou! Ca nous a bien fait marrer... avant de retourner nager dans une belle eau bleue et de prendre un bon repas.

STP 337

 
Sao Tome et Principe - La bouche de l'Enfer

Avant de reprendre le bateau retour, nous sommes montés tout en haut de l'île, sur la ligne de l'équateur.

STP 361

Un jeune saotoméen a voulu nous y accompagner et comme il avait un ptit coup dans le nez, les conversations (même en Portugais) ont été assez marrantes...

STP 376 STP 380

Pour finir, il ne fallait pas manquer de monter jusqu'au phare où la vue panoramique est top. Le vieux gardien de phare est encore là haut pour surveiller cette petite baraque tout en haut du volcan!

STP 381

De retour sur la grande île nous avons pris le bus pour rejoindre la Roça Micondo (LIEN). Ecartée des circuits touristiques, elle a été rénovée par un couple de Français. Le calme, la beauté des lieux et l'accueil chaleureux nous ont vraiment comblé. On pourrait dire qu'il s'agit d'un de nos meilleurs souvenirs. Même notre arrivée était mémorable. Arrivés de nuit, le bus nous a déposé au bord de la route, près de la plage. Mais la roça se situe à quelques centaines de mètres dans la forêt. Nous avons donc marché sur une petite route en terre en espérant tomber dessus... jusqu'à ce que la route se sépare en deux. Evidemment, nous n'avons pas pris la bonne route et nous sommes arrivés au petit village du coin accueillis par des grands cris sacrément effrayants. Nous avons appris par la suite qu'il s'agissait du dernier bambin du village, sourd. Il ne s'exprime qu'avec de grands cris... Mais nous avons finalement réussi à rejoindre la roça, toutes lumières éteintes. Les chiens ont donc servi de sonnette et nous avons été accueillis par les propriétaires étonnés mais ravis de nous servir un petit repas sur le pouce avant de nous mettre à disposition notre chambre. Si vous êtes en quête de parcours en dehors de sentiers battus, ça vaut vraiment le coup d'aller passer quelques jours chez eux.

STP 405

STP 406

Le lendemain matin, nous sommes descendus à leur petite plage pour nager et pêcher un peu. La mer était mauvaise, nous n'avons pas pu attraper grand chose, cependant le cuisto de la petite baraque de la plage nous a préparé de bons poissons grillés et un bon fruit de pain. On trouve ça bien bon! Nous n'en mangeons pas assez au Gabon.

Puis nous avons voulu faire un peu de stop pour retourner sur Sao Tomé: la 1ère voiture qui passe nous prend…On pensait galérer un peu plus. Finalement, si vous êtes un peu baroudeurs pas de problème pour vous déplacer sur cette ile!

De retour à Sao Tomé, nous avions besoin de changer de l'argent. La monnaie à Sao Tomé est le dora. 1 euro = 24 520 dora. Nous avons récupéré un peu d'argent à la banque (mais vous pouvez aussi faire du change dans la rue, c'est assez sûr). C'était drôle de voir ces gens venir déposer des cartons entier de billets. Par contre on vous conseille vivement de venir avec des euros, parce que le change avec les CFA n'est vraiment pas intéressant. En plus, il y a beaucoup d'endroit où vous pourrez payer directement en euros.

La suite bientôt, promis ;)

Posté par wackogn à 19:35 - Voyages - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

    ...

    J'adore tes photos coupine! Elles sont superbes ^^ J'espère réussir à faire aussi bien un jour...

    Gros bisous ^^

    Posté par Audrey, 25 août 2011 à 00:25

Poster un commentaire